Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 14:28

Pour la plupart d'entre nous, la fête est finie, en quelque sorte, et nous avons repris le chemin, qui des bureaux, qui des ateliers et autres terrains de jeu , et tous avec  des toros dans la tête et des ruedos ensoleillés en ligne de mire imaginaire...
Bien sur, il y a tous les sites et les blogs où nous pouvons prolonger la magie et encore partager un peu de cette émotion qui nous aide à vivre... en attendant, le printemps ou les amériques taurines...
Bien sur, en attendant,  il y aura Madrid de l'automne, Dax, Arles et Nîmes et toutes ces places secrètes, cachées, confidentielles où l'on partage aussi le mystère...
Bien sur, il y aura le week end du 10 octobre dont nous reparlerons très vite...
Mais, quoi qu'il en soit,  il y a toujours l'éternelle musique plus intime des textes, ceux qu'on lit pour apprendre et mieux comprendre, ceux qu'on relit pour confirmer, ceux qu'on relit pour oublier, ceux qu'on ne relit pas, ceux qu'on oublie et qui reviennent, ceux qu'on oublie et qui se cassent, ceux qui trainent laborieux, ceux qui s'envolent majestueux, les autres qu'on a pas lus et qu'on devrait lire, ceux qu'on relira, ceux qu'on vous dit que...

et puis il y a ceux qui s' écoutent et qui vous embarquent parcequ'ils disent mieux, ils disent plus, ils disent autrement, toutes les choses qu'on ne sait pas ou simplement qu'on ne sait pas dire...

et c'est pour cela qu'il y a Bornand ! Le grand Bornand, pas celui du massif des Aravis et de l'affaire Flactif, non ! le Nôtre, celui du Ruedo et de tous les Ruedos pourvu que les toros soient toros et les canards confits, mais surtout celui qui dit, celui qui dit et puis qui y est... parce qu'il nous emmène avec lui... et que du coup on y va... il y est dans les textes, il lit et relit sans cesse, et on l'écoute parce qu'il sait les vivre et les partager le Grand Bornand... et avec la musique, il y a aura Philippe Jaquet et son trombone... et avec les deux qui feront la paire, de Camille Cela nous entendrons le scalpel implacable et de Durand la tendre ironie, la générosité et la justesse du trait...

On débutera la fin de la saison et la féria du Riz avec eux...

au Magasin de Jouets, 19 rue Jouvène en Arles, le 9 septembre à 20 heures...

Partager cet article

Repost 0
Published by Emma Falubert
commenter cet article

commentaires