Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 08:53

IMG_0283.jpg

 

Très en retard pour les vœux du Ruedo Newton mais ils n’en seront pas moins sincères…

Que nous souhaiter donc à tous pour cette année 2014 ?

Pour commencer, il nous faut préciser qu’ici nous n’avons pas envie de faire plaisir aux antis et de retenir que l’année qui s’est achevée fut sous le signe de leurs menaces et de leurs exactions hors la loi. Ils se chargent très largement eux même de créer l’événement, de faire le buzz et de se donner une importance outrancière à partir de pas grand chose (et de pas grand monde) tout en nous créant à nous de gros embêtements. Nous ne retiendrons pas non plus que cette année fut marquée par les différentes polémiques qui agitent en vains soubresauts le monde taurin. Sans doute parce que nous ne voulons pas ériger en mode de reflexion, voire de pensée parfois, le simpliste "J’aime j’aime pas" de Facebook, nous ne prétendrons pas départager ici qui que ce soit et décider de qui a tort ou qui a raison…. Peut être parce que comme Montaigne, il nous est impossible de choisir entre ce qui est bien ou moins bien pour l’aficion, sachant que ce qui est jugé bon pour l’un, le sera moins bien pour l’autre et réciproquement, ça dépend du "d’où ça parle..." ( ça, ce n'est plus Montaigne mais plutôt le camarade Lacan...)

En revanche, pas question de lacher prise ! Au contraire, nous allons continuer à partager notre enthousiasme, notre passion et nos envies de rencontres en toute legalité et sans exclusion aucune et ça va de soi, sans nous cacher. Nous participerons activement à toutes les actions qui font vivre et rayonner l’aficion partout où nous le pourrons.

Et plus particulierement au Ruedo Newton, nous tenterons comme d’habitude de proposer et de vivre de belles et grandes rencontres avec des figuras du monde taurin. Il y aura aussi des choses plus intimes, plus modestes sans fioriture et sans battage, comme des apéritifs animées, des projections de films, des rencontres avec des auteurs etc. Nous travaillons en ce moment sur le programme.

En attendant ce que nous nous souhaitons à tous, ce pourrait être d’autres retours de José Tomas, d’autres matinées de rêve... et aussi de le revoir à Paris, ou ailleurs, mais sur une scène, pour réentendre ses mots, aussi simplement beaux que ses faenas sont précises et pleines de grace… ( Le Ruedo Newton et l’UCTPR furent partenaires de cet événement exceptionnel organisé par Le Diable Vauvert à l’occasion de la sortie du livre en Français Dialogue avec Navegante… ). À propos de lectures,  on se souhaitera d’autres beaux souvenirs égrenés avec beaucoup de grace et de délicatesse tout en émotions retenues par Montcouquiol (récompensé par le prix Livre et Aficion 2012) et  d’autres petits chefs d’oeuvres comme le profond et éclairant livre de Casas (La corrida Parfaite), et d’autres récits d’errances espagnoles ou autres comme celles que partage Mariou ( ce besoin d’Espagne, chez Verdier), tous les deux d'ailleurs en lice pour le prix 2013, remis à la feria de Pâques 2014, à Arles.

On se souhaitera encore de pouvoir retrouver des rencontres comme à Beaubourg où nous fûmes quelques privilégiés à écouter les artistes Serra, Espla ( un torero à Paris, dansle centre de l'art !) , Barcello et Wolff ( le philosophe ) sans craindre d’être dérangé par des censeurs intempestifs… Pouvoir boire un Ricard de l'amitié, en toute quiétude, dans un lieu branché en plein cœur du Marais, le "Jules et Jim", en regardant des photos de Manzanares...IMG 7952

ou encore faire une halte dans un local du Parti communiste, rue du Pont Louis Philippe, où nous avons pu découvrir les photos de Eve Livet. 

Capture d’écran 2014-01-29 à 09.12.30

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La tauromachie est un art et on avait parlé ( la rumeur ?) d’un numéro special de Art Press sur la tauromachie, drivé par L’ami Jacques Durand…  Souhaitons qu’il voit le jour, le grand jour et que s'affiche dans les kiosques parisiens un peu de notre singularité.

Sur un autre registre, qu’à Rodihlan ou ailleurs, on puisse revoir les  promesses de beaux gestes, découvrir de nouveaux talents et d’autres jeunes artistes, sans avoir besoin d’être protégés et sans déranger les voisins qui n'y peuvent rien mais n'en peuvent plus...

Que l’on puisse toujours aller au Campo, au plus près de la vérité, que l’on puisse retourner à Pampelune courir (ou soyons honnêtes voir courir) cette folie avec l'ami Maurice et quelques autres fous comme Marc, Guiseppe et l'excellente Magali...

ou bien simplement savourer de petites perles comme cette publicité pour Volvo...qui n'en déplaise à une rétive belle et rebelle de nos amies, est un petit chef d'oeuvre de réalisation.

Au campo ou au Carnaval de Ciudad Rodrigo où Esteban Salido, le plus belge des espagnols (ou l’inverse), président de la Belgicana, propose de nous emmener... « cette incongruité magnifique et si vivante qu’en secret, j’en aurais pleuré » disait Max du Veuzit lors d'un de ses voyages.

Nous souhaiter encore d’avoir le temps de lire toutes les revues, qu’elles puissent continuer à vivre du très Savant Toros (?), à l’exhaustive et aussi savante Terres Taurines, en passant par l’incontournable Planète Corridas et l’intelligence de Toronautes ou le travail d'esthète Atelier Bay…

Souhaitons nous de prendre le temps de voir tous les courts métrages des jeunes réalisateurs qui proposent un autre regard, inventent un language pour dire, montrer autrement autre chose...

celui très original sur Juan Leal, de Simon Noizat

ou la passion selon Thomas Dufau,

ou les trois dernières vueltas de Lescarret... par le Magrittable El Boby...

à remarquer que tous ces films ont une bande son très originale et envoutante... peut être furent-elles inspirées par l'incontournable Louis Sclavis qui depuis plusieurs années nous ouvre les portes de Signes du Toro ?

Sans oublier bien sur l'oscarisable Bianca Neves (il fut en effet nommé aux Oscars 2013, meilleur film étranger, battu par l'imbattable, triste et lourd Amour - voila c'est dit - ), à voir et à revoir... Bianca Neves ! pour l'autre c'est vous qui voyez justement...

Souhaitons-nous donc tous ces plaisirs minuscules, singuliers ou plus grandioses, souhaitons nous d’être capables de les partager dans la confiance, un esprit de générosité, et une certaine bienveillance et que notre passion loin de nous aveugler continue à nous aider à comprendre le monde et ses alentours…

Bonne année à tous et à très vite au Ruedo ou ailleurs...

et puis pour finir, ou pour continuer...

et ça on ne nous l'enlèvera pas, courez à Beaubourg encore, voir le nouvel accrochage, vous y découvrirez cette merveille, caustique et réjouissante l'artiste espagnole Maruja Mallo peint en 1920... l'accrochage qui nous permet de découvrir cette artiste est intitulé..."Modernités plurielles"...

ça ne vous rappelle le rien ? L'année commence très bien et sous le signe de la beauté et de l'Arte !

IMG 0284gros plan du tableau Kermesse de Maruja Mallo

Partager cet article

Repost 0
Published by Emma Falubert
commenter cet article

commentaires