Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 00:10
 

Et il s’est passé quelque chose au Ruedo sans doute parce que la tauromachie est un art… et comme tel, s’exprime de toutes les manières possibles.

Art de vivre sa folie, par exemple avec un avocat parisien, devenu éleveur de toros, comme si il n’avait pas pu faire autrement, c’était obligatoire… Frédéric Donnedieu de Vabres, il n’a pas pu s’en empêcher et il raconte sa passion aussi et cette irrésistible fascination pour les toreros et les toros. Il est la preuve que les rêves peuvent se réaliser, et qu’ils sont indispensables… et on ne l’arrête plus, l’avocat parisien, il est intarissable… mais il faut l’arrêter parce que, en vrai, il ne s’arrête jamais… alors sa femme, Laure,  elle ne veut rien en dire et elle n’en pense pas moins, alors elle peint, des montages, des impressions, taurines, comme des extraits de cette passion qu’elle partage, et qu’elle nous livre sur ses élégantes toiles qu’elle avait amenées…

Art de Dire aussi avec Patrice Bornand qui canalise son énergie et sa passion dans la lecture de textes et qu’il faut aussi savoir arrêter… mais qui met toutes cette foi et ce souffle pour lire un texte d’un type « en marge des convenances, comme un clochard céleste, entier, brillant, excessif. Celui que nous appelions le « joli petit talonneur de Grignols » ne traversait pas la vie dans le passage clouté qui mène au salon de thé. Il était du dehors, du feu des grands soleils du sport, des ovations taurines, des empoignades de l’amitié dans les bistrots où l’on se regarde dans les yeux. » ( extrait d’un texte de Christian Seguin, paru dans Sud ouest le 19 janvier 2004) Cet ancien Journaliste de Sud Ouest, poète, sportif, esprit libre en tout cas, , Patrick Espagnet qui prouve, s’il en était besoin, que la tauromachie est aussi un art de la poésie… la vraie, celle de chairs, de sangs, de silences qui tuent, de clameurs qui réchauffent et de mots qui évoquent...

Art de la peinture avec les toreros de Christian Gaillard, évoqués précédemment, ( La question de Christian Gaillard... ) qu’il nous a aussi prêtés pour l’occasion…

Art de la Politique avec Jean Paul Fournier, venu aussi nous dire que de Nîmes à Barcelone et de Paris à Madrid, la lutte devait continuer, il nous a promis de revenir et d’amener d’autres collègues des assemblées.

Et puis Zocato, dans un quite malicieux et efficace, a rappelé que comme Dominguin en son temps l’avait prédit, la France et les Français « sauveraient » la fiesta :  un torero français numero Uno, un philosophe français au parlement espagnol pour défendre la tauromachie, L’observatoire et André Viard, incontournables et pierre fondamentale de l’édifice, et l ’aficion parisienne qui répond présente… parce que mine de rien , il y avait là des représentants des quatre clubs taurins parisiens… ceux et celles de La Querencia, du Club taurin de Paris et de Culturaficion… on se retrouvera, partout on pourra parler de toros et ensemble en apprendre encore un peu de la vraie vie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emma Falubert
commenter cet article

commentaires